SAMUEL FOUCART


L’espérance soutient le malheureux

VOUS AVEZ BESOIN D’ESPERANCE

« L’espérance soutient le malheureux » Job 5.16

Un constat est fait régulièrement dans certaines cliniques où l’on traite les problèmes psychologiques chez des sujets qui, pourtant, font l’objet de bien des envies : les gagnants de grosses sommes d’argent ! Ces gens ont perdu toute notion d’espérance. D’un seul coup ils ont remporté une si grosse somme d’argent que l’espérance leur est devenue inutile.

 

Avant, ils jouaient en espérant gagner au Loto ou autres ; ils disaient, à cette époque, que lorsqu’ils gagneraient, ils espéraient acheter une maison, partir en vacances ici ou là, acheter telle voiture, faire plaisir à leur famille etc. Et voilà c’est fait ! Et ces gens sont tellement plus riches qu’avant, financièrement parlant, et tellement plus pauvres qu’avant en matière d’espérance ! Ils n’avaient pas compris cette règle biblique que Job rappelle dans son livre !

Finalement, l’espérance d’en sortir un jour, d’en finir avec la lourde épreuve, de voir cette maladie disparaître de votre corps, enfin de retrouver la joie de vivre après de longues années de dépression, c’est véritablement la manifestation d’une foi authentique dans la personne de votre Seigneur, Jésus !

Vous n’avez sans doute pas de meilleures raisons d’espérer que lui ; notre monde a banalisé l’espérance en tordant le sens premier de ce mot ; ainsi on entend des gens dire "Oui, j’espère !" Ce qui signifie dans leur bouche : "Je ne vais certainement pas m’en sortir, ni y arriver, mais bon c’est ainsi, que voulez-vous" !

L’espérance que donne l’Évangile est d’un tout autre registre et d’une tout autre ampleur ! D’ailleurs votre Dieu n’est-il pas appelé le Dieu de l’espérance (Romains 15.13) ? Vous avez donc de bonnes raisons d’espérer guérir, en sortir, quoi qu’en disent la science, les autres, vos amis, peut-être même votre responsable spirituel. Vous êtes tellement plus riche que tous ces gens décrits plus haut !

Vous avez le droit d’espérer contre toute espérance (Romains 4.18), c'est-à-dire que là où tous, raisonnablement, légitimement parlant, n’espéreraient plus rien, vous avez encore le droit d’espérer dans la bonté et la fidélité du Seigneur Jésus, dans sa justice et dans sa grâce, dans son secours et dans son assistance ! Vous êtes heureux et béni si vous êtes rempli d’espérance. 


Un choix pour aujourd’hui 

Je choisis de m’installer dans l’espérance ; je comprends ce que les autres me disent, ce que la logique leur fait penser, mais moi, j’espère dans le Seigneur mon Dieu et je vis en paix en attendant son secours ! C’est le choix spirituel que je fais pour cette journée, pour cette semaine et pour mon avenir ! Amen.

Samuel Foucart

 femme mer bonne journée.gif

 


02/12/2013
0 Poster un commentaire

Les soldats furent dans une grande agitation,

BOULEVERSEZ VOTRE ADVERSAIRE

« Les soldats furent dans une grande agitation, pour savoir ce que Pierre était devenu. Hérode s’étant mis à sa recherche et ne l’ayant pas trouvé, interrogea les gardes, et donna l’ordre de les mener au supplice » Actes 12 / 18-19

Vous pouvez trouver, dans ce chapitre 12 du livre des Actes des apôtres, le mode d’emploi pour semer le trouble dans les rangs de votre adversaire le diable. 

Ce dernier trouve toujours des circonstances favorables sur cette terre. Et si vous n’avez pas à lutter contre des personnes, il faut bien reconnaître que parfois, au-delà d'elles, on peut distinguer la signature du malin.

Bref, ce texte est jubilatoire parce qu’il se termine dans la plus grande confusion chez l’ennemi. Pourquoi ? D’abord parce qu’il y a la prière. Celle de l’individu Pierre, qui était un habitué de la communion avec son Dieu. Chaque fois que vous décidez de prier, dans les rangs d’en face on tremble. Et puis la prière de toute l’église. Ce n’est pas rien quand l’église de Jésus prie : le diable panique ! C’est pourquoi il tentera tout pour vous empêcher de participer aux réunions de prière de votre église locale. 

Pour que vous semiez la confusion dans les rangs adverses, il vous faut encore avoir une confiance absolue dans ce que Dieu fait. Même quand vous ne comprenez plus comment il agit, même quand vous ne ressentez plus que le Seigneur s’occupe de vous ; n’en doutez jamais. Dieu, lui, sait très bien ce qu’il est en train de faire ! C’est cela la confiance qui fait peur aux puissances des ténèbres. 

Pour déstabiliser complètement votre adversaire, ne craignez plus rien, bannissez la peur, vivez en paix, déchargez-vous de votre fardeau sur Jésus et laissez Dieu faire comme il l’entend. La peur est, si souvent, une alliée du diable. Vous n’avez plus aucune raison d’avoir la moindre crainte, Jésus s’occupe de tout !

Enfin, laissez Jésus vous surprendre par son intervention. N’essayez même pas d’imaginer comment il va faire ; sachez seulement qu’il va le faire, c’est suffisant !

Une décision pour aujourd’hui

Par ma position de foi je veux aujourd’hui, là où je suis, dans les circonstances qui sont les miennes, prendre les mesures spirituelles qui s’imposent à moi par la Parole de Dieu, afin de jeter le plus grand trouble et la plus belle des confusions dans les rangs de l’ennemi. Et d’avance je m’en réjouis !

Samuel Foucart

 cadre avec jesus.gif


07/10/2013
2 Poster un commentaire

Pour moi, m’approcher de Dieu c’est mon bien

FAITES -VOUS DU BIEN,  APPROCHEZ-VOUS DE DIEU

« Pour moi, m’approcher de Dieu c’est mon bien. » Psaume 73.28

Il y a plusieurs facettes à ce diamant en forme de verset biblique. Indéniablement, ce qui fera toujours le plus de bien à un être humain sur cette terre, c’est d’avoir une communion avec le ciel et avec le Dieu qui l’habite ; au-delà de toute approche religieuse, théologique ou philosophique ; simplement, c’est bien pour notre esprit, notre âme et même notre corps quand nous prenons le temps de nous approcher de Dieu dans la journée.

Alors comment faire pour vous approcher de Dieu ?

 

Mais vous devez savoir que vous approcher de Dieu, c’est aussi le moyen de voir le bien se concrétiser dans votre vie tout au long de cette journée ; le bien qui est le contraire du mal. Loin des approches moralistes, Dieu, de qui vous vous êtes approché ce matin, va produire en vous toutes sortes de bonnes choses ; le temps que vous avez passé avec lui, c’est une semence de bien, de bonheur, de bénédiction et de bonté qui va germer tout au long de votre journée ! 

Il est clair que ce verset met en évidence le fait que vous approcher de Dieu va être aussi, à terme, la possibilité de faire du bien aux autres. Souvent vous cherchez le moyen de faire du bien aux autres, et là encore, notre société, notre monde, vous propose bien des méthodes ; mais approchez-vous de Dieu, et ceux qui souffrent se feront du bien à votre contact ; ceux qui vont bien aimeront vous fréquenter ; ne forcez rien, laissez faire ; vous, approchez-vous simplement de Dieu !

Alors comment faire pour vous approcher de Dieu ? Grande question à laquelle certains ne savent pas répondre, et c’est normal ! Faites-le simplement par Jésus, dans la prière, c'est-à-dire en tournant vos pensées vers Dieu, adressez-vous à lui avec vos mots ; lisez la Bible, le livre où Dieu vous donne des rendez-vous au quotidien ; et là vous ressentirez tout le bien qu’il y a à s’approcher de Dieu, et vous comprendrez mieux cet homme de la Bible qui affirmait cela !

Une décision pour aujourd’hui

Je veux m’approcher de toi aujourd’hui ; parce que j’ai besoin que tu me fasses du bien et moi je veux faire du bien aux autres. Je crois ta bonne parole qui affirme : "Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous" (Jacques 4.8). Alors je veux le faire maintenant !

Samuel Foucart 

 

psaume 73.28.jpg


20/08/2013
1 Poster un commentaire

Chantier en cours

CHANTIER EN COURS

« Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ » Philippiens 1.6

Vous avez donné votre vie à Jésus et vous avez bien fait ! Voilà de cela un an, dix , trente ou soixante ans, que sais-je ? Et d’ailleurs, peu importe. Depuis ce jour-là, Dieu a entrepris un chantier de réforme en vous. Chaque jour, fidèlement, sans même que vous vous en aperceviez, le Dieu vivant et vrai travaille à votre perfectionnement. Il fait concourir toutes choses à votre bien ; il utilise les éléments positifs de votre vie, ainsi que ceux qui vous apparaissent comme négatifs.

Dieu agit dans votre vie, il travaille pour rendre parfaite son œuvre ; Satan, les circonstances, les autres s’attacheront à vous faire croire le contraire, mais ne vous laissez plus décourager. Avant qu’un travail, qu’une œuvre soient parfaits, il faut du temps ; du temps que Dieu se donne pour accomplir cette œuvre de perfectionnement en vous. Et cela passe par aujourd’hui, par maintenant, par cet instant précis ! 

Cette grande vérité évangélique présuppose que personne, pas même vous, n’est arrivé à la perfection du jour au lendemain par la conversion ou par le baptême, comme vous l’avez peut-être parfois entendu dire ! C’est faux ! 

D’ailleurs il n’est pas davantage question de croire que vos faiblesses, vos misères, vos rechutes parfois, soient des événements improbables ; bien au contraire ! Elles doivent apparaître en surface afin d’être traitées et vaincues. 

Si Christ, à la croix, a triomphé de toute forme de péché, vous avez encore affaire au péché, et vous aurez encore affaire à lui, jusqu’à la fin de vos jours ! Est-ce pour autant que Dieu aurait perdu sa fidélité, qu’il n’accomplirait plus ses promesses, et cesserait d’agir en vous à la première contrariété ! Eh bien non ! Le chantier divin est en cours ! 

Certains jours, vous ne voyez rien se faire et pourtant Dieu fait quand même son œuvre bénie ! 
N’en doutez plus jamais !

Une prière pour aujourd’hui

Seigneur mon Dieu, je confesse que tu fais ton œuvre en moi aujourd’hui encore ; malgré mes déceptions, mes fatigues, mon manque de foi, ma faiblesse spirituelle d’en ce moment, ma déprime même ; tout cela n’empêche pas ton œuvre bénie de s’accomplir dans ma vie, et je te remercie de ne pas t’arrêter, jusqu’au jour où je verrai Jésus face à face ! Amen.

 

Samuel Foucart

 bisous mouillés sous la pluie.gif


08/08/2013
1 Poster un commentaire

L'Espérance soutient le malheureux


« L’espérance soutient le malheureux » Job 5.16

Un constat est fait régulièrement dans certaines cliniques où l’on traite les problèmes psychologiques chez des sujets qui, pourtant, font l’objet de bien des envies : les gagnants de grosses sommes d’argent ! Ces gens ont perdu toute notion d’espérance. D’un seul coup ils ont remporté une si grosse somme d’argent que l’espérance leur est devenue inutile.

 

Avant, ils jouaient en espérant gagner au Loto ou autres ; ils disaient, à cette époque, que lorsqu’ils gagneraient, ils espéraient acheter une maison, partir en vacances ici ou là, acheter telle voiture, faire plaisir à leur famille etc. Et voilà c’est fait ! Et ces gens sont tellement plus riches qu’avant, financièrement parlant, et tellement plus pauvres qu’avant en matière d’espérance ! Ils n’avaient pas compris cette règle biblique que Job rappelle dans son livre !

Finalement, l’espérance d’en sortir un jour, d’en finir avec la lourde épreuve, de voir cette maladie disparaître de votre corps, enfin de retrouver la joie de vivre après de longues années de dépression, c’est véritablement la manifestation d’une foi authentique dans la personne de votre Seigneur, Jésus !

Vous n’avez sans doute pas de meilleures raisons d’espérer que lui ; notre monde a banalisé l’espérance en tordant le sens premier de ce mot ; ainsi on entend des gens dire "Oui, j’espère !" Ce qui signifie dans leur bouche : "Je ne vais certainement pas m’en sortir, ni y arriver, mais bon c’est ainsi, que voulez-vous" !

L’espérance que donne l’Évangile est d’un tout autre registre et d’une tout autre ampleur ! D’ailleurs votre Dieu n’est-il pas appelé le Dieu de l’espérance (Romains 15.13) ? Vous avez donc de bonnes raisons d’espérer guérir, en sortir, quoi qu’en disent la science, les autres, vos amis, peut-être même votre responsable spirituel. Vous êtes tellement plus riche que tous ces gens décrits plus haut !

 

Vous avez le droit d’espérer contre toute espérance (Romains 4.18), c'est-à-dire que là où tous, raisonnablement, légitimement parlant, n’espéreraient plus rien, vous avez encore le droit d’espérer dans la bonté et la fidélité du Seigneur Jésus, dans sa justice et dans sa grâce, dans son secours et dans son assistance ! Vous êtes heureux et béni si vous êtes rempli d’espérance. 

Un choix pour aujourd’hui 

Je choisis de m’installer dans l’espérance ; je comprends ce que les autres me disent, ce que la logique leur fait penser, mais moi, j’espère dans le Seigneur mon Dieu et je vis en paix en attendant son secours ! C’est le choix spirituel que je fais pour cette journée, pour cette semaine et pour mon avenir ! Amen.

Samuel Foucart

 femme pensive.gif


07/08/2013
1 Poster un commentaire


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser