AU FIL DES JOURS


Il fait de grandes choses qu'on ne peut sonder....

Job 9.10-12
Il fait de grandes choses qu'on ne peut sonder, de merveilleuses choses qu'on ne peut compter. Voici, il passe près de moi, et je ne le vois pas; il passe encore, et je ne l'aperçois pas. S'il ravit, qui le lui fera rendre? Qui lui dira: Que fais-tu?

Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés, selon Son dessein. Cette déclaration ne suffit-elle pas à notre bonheur? Si nous savons ceci, nous pouvons vivre le cœur serein. En réalité, nous pouvons bien tout ignorer si seulement nous connaissons et croyons l'Amour de Dieu. Inutile alors d'entreprendre de grandes recherches pour comprendre le pourquoi et le comment des choses. Oui, épargnons cette peine à nos âmes. À n'en pas douter, ces innombrables affaires auxquelles l'on s'emploie ne sont que des vanités et ne procurent que rongement d'esprit.

Voici, notre Dieu fait de grandes choses qu'on ne peut sonder, de merveilleuses choses qu'on ne peut compter. Quel est l'homme, quelle est la femme, qui puisse saisir, depuis le commencement jusqu'à la fin, l'oeuvre que Dieu fait? Il nous faut l'admettre, Sa science est bien trop élevée pour que nous puissions y atteindre. C'est pourquoi, cessons notre entêtement. Sachons-le, nous n'en pourrons tirer aucun profit. Maintenant, qu'il nous suffise seulement de nous reposer sur la fidélité de Dieu. Apprenons-le, c'est dans le calme et la confiance que sera notre force. Bien que les circonstances laissent peut-être parfois supposer le contraire, tenons toutefois pour certain que la Parole de Dieu s'accomplit infailliblement. Certes, c'est un Roc insubmersible!

Or, quelle est la promesse qui est faite à l'humanité? Quiconque croit en Jésus-Christ, reçoit la rémission des péchés par Son Nom. Telle est notre espérance. Désormais, elle peut aussi devenir la vôtre. Si votre barque est chahutée au milieu de la tempête, cet Appel est pour vous dès à présent: "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai."

La Manne du Matin

 

aurore boreale.jpg


16/06/2015
0 Poster un commentaire

Dieu est-il votre "premier amour" ?

"Je me souviens de ton amour lorsque tu étais jeune, de ton affection lorsque tu étais fiancée, quand tu me suivais au désert, dans une terre inculte. Israël était consacré à l’Éternel, il était les prémices de son troupeau."Jérémie 2 :2-3 

 

En considérant son peuple, Dieu vit que beaucoup d'Israélites lui avaient voué autrefois un amour sincère. Ils prenaient sa Parole au sérieux et menaient une vie sainte qui lui était agréable. Ils lui étaient consacrés comme une épouse est dévouée à son mari.

Dieu est-il votre "premier amour" ? Avez-vous laissé autre chose prendre sa place ?

Mais tout avait changé. Les Israélites avaient connu d'innombrables bénédictions. Dieu les avait délivrés de l'esclavage. Il les avait protégés et nourris. Ils avaient expérimenté les bénédictions incroyables de la Terre promise et bénéficié d'une direction et d'un pardon continus. Mais ils avaient oublié tout ce que Dieu avait fait pour eux et cessé de le chercher. Ils s'étaient éloignés de lui pour "aller après des choses de néant et ne devenir eux-mêmes que néant", changeant même "sa gloire contre ce qui n'est d'aucun secours".

La même chose peut arriver à n'importe qui. Cela commence lorsque nous oublions tout ce que Dieu a fait pour nous. Que nous laissons d'autres personnes, expériences ou choses prendre sa place dans nos vies. Que nous arrêtons de passer du temps avec lui. Nous pouvons alors devenir comme le peuple de Dieu au temps de Jérémie et ne plus éprouver l'amour que nous lui portions. Nous ne nous préoccupons plus d'obéir à sa Parole. Nous vivons selon nos propres règles.

Dans l'Apocalypse, lorsque Jésus s'adressa à l'Église d'Éphèse, il reconnut que ces croyants avaient accompli beaucoup de bonnes œuvres. Mais ils avaient abandonné leur "premier amour" (Apocalypse2 :1-4). Quel malheur !

Considérez votre vie aujourd'hui. Dieu est-il votre "premier amour" ? Avez-vous laissé autre chose prendre sa place ? Sondez votre cœur et renouvelez votre engagement avec lui. Invoquez-le et souvenez-vous de tout ce qu'il a fait pour vous. Cherchez à lui plaire et à lui obéir. Et surtout, ravivez l'étincelle de votre amour pour lui ! Donnez-lui la toute première place dans votre vie.

Une prière pour aujourd'hui

 

Père, tu es plus important pour moi que n'importe quelle autre chose dans ma vie. Montre-moi si j'ai laissé quoi que ce soit prendre ta place. Anime-moi d'une passion pour ton royaume. Au nom de Jésus. Amen.

Top chrétien – John Roos 

 

yeshua.gif


13/06/2015
0 Poster un commentaire

FOI ET PRIERE D’EZECHIAS"


"FOI ET PRIERE D’EZECHIAS"

Lecture :  2 chroniques 32-5


La fidélité d’Ezéchias est rapportée de la façon suivante : « Il fit ce qui est bien, (…) droit, (…) vrai, devant l’Eternel (…) Il agit de tout son cœur, et il réussit (…) en recherchant son Dieu, pour le service de la maison de Dieu, pour la loi et pour les commandements » (2 Chroniques 31/10-21).
Curieusement, parce qu’il plaît à Dieu, il sera attaqué par l’ennemi (32/2). Rappelons-nous Job (Job 1/8-12).
Un mot sur les serviteurs du diable :
« Ils crièrent devant les murailles de Jérusalem pour jeter l’effroi et l’épouvante … et pouvoir s’emparer de la ville » (32/18).
Voilà le but du malin : nous faire peur, nous décourager afin de nous vaincre. Sa stratégie, ses menaces et ses intentions n’ont pas changé à travers les siècles : il déploie la même méchanceté et les mêmes ruses pour arrêter.
Pendant ce temps, que fait le serviteur de Dieu, quelle est son attitude ?

• La prière.
Ezéchias, « serviteur de l’Eternel » (32/16), va crier à Dieu. Le prophète Esaïe et lui « se mirent à prier et ils crièrent au ciel » (v. 20). Le secours de l’Eternel ne lui fera pas défaut : Ezéchias s’emparera de l’adversaire.
Soyons assurés que notre prière permet à Dieu d’étendre sa main pour jeter l’effroi dans le camp de l’adversaire.

• La foi.
Face à la menace syrienne, Ezéchias « prit courage » (v.5). Mais sa foi ne s’arrête pas là. Le roi va encourager ses chefs, son peuple : « Fortifiez-vous et ayez du courage ! Ne craignez rien et ne soyez point effrayés devant le roi d’Assyrie (…) avec nous il y a plus qu’avec lui (…), l’Eternel nous aidera et combattra pour nous » (v. 7-8). Et la foi engendre toujours la foi : « Le peuple eut confiance » (v.8).

Sachons être des Ezéchias qui, même dans des difficultés extrêmes, communiquent à leurs frères courage et confiance en la protection divine.

Viens et Vois

 

fleur blance avec etoile israel au centre.gif

 

 


10/06/2015
0 Poster un commentaire

Quel est ce chemin? Il porte un Nom merveilleux, Jésus-Christ

Proverbe 3.1-2
Mon fils, n'oublie point mon enseignement, et que ton cœur garde mes commandements. Car ils t'apporteront de longs jours, et des années de vie, et la prospérité.

C'est une évidence, il n'est aucun enseignement qui puisse nous être plus bénéfique que celui de la Parole de Dieu. Qui peut dire le nombre des douleurs qui sont épargnées à ceux, et celles, qui reçoivent humblement son conseil? Indéniablement, nos âmes seront en prospérité si nous y prenons garde. Nul ne peut raisonnablement douter des bonnes intentions du Père céleste.

"Pourquoi?" demandera peut-être un de nos lecteurs. Comment pouvons-nous être sûrs que Dieu désire notre bonheur, et non notre malheur? Les Écritures nous l'assurent, l’Éternel ne prend pas plaisir à la mort du méchant. Non seulement Il ne s'en réjouit pas, mais plus encore, Il montre au pécheur la voie qu'il doit suivre. Quel est ce chemin? Il porte un Nom merveilleux, Jésus-Christ. Lui-même est la preuve éclatante de l'Amour de Dieu pour le monde. Voici, Il a donné Son propre Fils afin que nous vivions par Lui.

Certes, il est bon que nous réalisions que Dieu nous aime. Si nous le savons, ce ne sera pas à regret que nous nous soumettrons à Ses commandements. Ce ne sera pas non plus par crainte de Son jugement. Celui qui croit dans le Nom du Seigneur en est libéré, une telle personne est passée de la mort à la vie. Quelle sera donc la motivation qui nous poussera à l'obéissance? Le désir de plaire à Celui qui nous a fait grâce et l'assurance que ce que le Seigneur prescrit ne l'est que pour notre bien.

Voici, nous n'obéirons plus par contrainte, mais de bon cœur. C'est alors que nous constaterons avec bonheur que, véritablement, Ses commandements ne sont pas pénibles. Maintenant que nous savons toutes ces choses, que ferons-nous? Écoutons simplement le Père s'adressant à nous avec tendresse. Il nous invite à revenir à Lui et à placer notre foi dans le Nom de Son précieux Fils. Soyons-en pleinement persuadés, là seront notre salut, notre joie et notre contentement.

La Manne du Matin

 

i350.jpg


10/06/2015
0 Poster un commentaire

Il est le seul sur qui nous devrions prendre appui

Luc 14.26-28
Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses soeurs, plus encore sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple. Car qui de vous, voulant bâtir une tour, ne s'assied premièrement, et ne calcule la dépense, pour voir s'il a de quoi l'achever?

Le Seigneur exige notre cœur tout entier. Celui qui vient à Lui est invité à renoncer à tout ce qu'il a, jusqu'à sa propre vie. Qui refuse de le faire ne peut Le suivre. Pour le disciple, il n'y a plus qu'une seule chose qui revêt une valeur véritable: l'excellence de la connaissance de Jésus-Christ. Toutes les autres choses sont regardées comme une perte. Ainsi, si nous désirons que la joie de l’Éternel soit notre force, il nous faut abandonner celle que nous trouvons au monde. Si nous aspirons à la paix que Jésus donne, nous devons nécessairement renoncer à tous substituts. Tout compromis est absolument exclus. Impossible de clocher des deux côtés.

De toute évidence, un choix clair s'impose à nous. Soit nous servons Christ le Seigneur, soit nous servons le monde et son prince. Nous ne pouvons emprunter une voie médiane, et pour cause, elle n'existe tout simplement pas. Il faut choisir son camp. Cela signifie-t-il que nous devrions négliger notre famille, notre travail, ou encore notre vie sociale? Non, bien sûr non! Au contraire, ayons soin des nôtres et acquittons-nous avec fidélité de nos tâches. Par contre, veillons soigneusement sur la relation que nous entretenons avec le Seigneur. Rien ni personne ne devrait pouvoir s'interposer. Voici, le Christ est notre Maître et Ses intérêts prévalent sur toutes autres considérations.

En outre, Il est le seul sur qui nous devrions prendre appui. Oui, nous avons toute plénitude en Christ. Nous n'avons besoin de rien sinon de Lui. Tout peut s'effondrer, nous pouvons tout perdre, mais le fondement sur lequel nous prenons appui reste toujours ferme. En somme, Christ est notre vie. Les Écritures affirment que là où est notre trésor, là sera aussi notre cœur. Indiscutablement, l'opprobre de Christ est un trésor bien plus grand que les richesses de l'Egypte! C'est pourquoi, n'hésitons plus, venons au Seigneur dès maintenant!

 

La Manne du Matin

 

bloggif_50f16cf862952.jpg


08/06/2015
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser