HISTOIRES VRAIES ET LECONS DE VIE


Monique, Mère de Saint Augustin

Car les yeux du Seigneur sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leurs prières ...

1 PIERRE 3/12

 

 

« Au IVè siècle vécut une femme de foi qui pria plus de vingt ans pour son fils sans perdre courage et espoir car elle avait foi en Jésus Christ son Sauveur et Seigneur.
Alors qu’il était étudiant et menait une vie dissolue, il fut littéralement transpercé par la Parole de Dieu l’invitant à changer de vie et il se convertit. Il deviendra l’un des plus grands théologiens de tous les temps.
Monique, mère d’Augustin d’Hippone (saint-Augustin) déclarait : "Béni soit celui dont le pouvoir est plus efficace que nos prières et nos idées !" ».
*

https://static.blog4ever.com/2012/05/698792/artfichier_698792_985609_201206193856978.gif


10/05/2019
0 Poster un commentaire

DIEU EST FIDELE -- DR JOHN ARISSON

Le professeur John Arisson, est un cancérologue de renommée internationale. Il a effectué de nombreux travaux sur cette terrible maladie. Ce travail acharné est aujourd’hui récompensé, il est sur le point de se rendre à une importante conférence dans une ville d'Europe afin d'y recevoir le prix le plus prestigieux au monde. Le jour de la conférence, le professeur s’impatiente à l’idée d'embarquer sur le vol de sa compagnie préférée. L’avion décolle. Cependant, une suite d’événements va renverser ses plans, à peine deux heures après le décollage, l'avion commence à avoir des problèmes techniques. Il est contraint d'atterrir d'urgence à un aéroport. Très inquiet à l’idée d’arriver en retard à la conférence. Le professeur se renseigne immédiatement auprès de l'agence de voyages, Qu’apprend-il ? 10 heures d’attente sont prévues afin d’espérer d’embarquer sur le prochain vol pour sa destination. Il décide alors de louer une voiture pour s'y rendre, dans 4 heures il sera arrivé à destination. Il conduit, quelques minutes plus tard le temps change, brusquement une tempête fait rage. Il pleut tellement qu'il devient difficile de voir distinctement. Distrait, le professeur loupe la sortie. La route est déserte, les conditions météorologiques se dégradent, il a faim, il est fatigué. Il se met alors en quête d’un endroit où il pourrait s’arrêter, manger et se reposer. Il aperçoit une petite maison, il frappe à la porte. Une belle jeune femme vient lui ouvrir. Dès lors, il lui explique sa situation et lui demande s'il pourrait utiliser son téléphone. Cette dernière n’a pas de téléphone. Elle lui propose donc d'entrer et d'attendre que la météo s'améliore avant de reprendre la route. A bout de fatigue, l’homme accepte immédiatement. La jeune dame lui offre à boire et à manger. Elle lui propose de se joindre à elle pour prier. Là, il refuse poliment et lui dit qu'il croit aux durs labeurs, mais pas aux prières. Tout en dégustant son thé, le docteur observe la jeune femme assise à côté d’un berceau, celle-ci prie avec ferveur, l’homme est intrigué, il s’approche et l’interroge : A qui appartient ce bébé ? Que peut-elle demander à Dieu ? Dieu daigne-t-il l’aider ? La jeune femme lui explique alors qu’il s’agit de son fils et qu’il a le cancer. Dans son entourage, nombreux sont ceux qui lui ont suggéré de consulter un certain Docteur Arisson, malheureusement les honoraires de ce spécialiste sont très élevés et elle n'a pas les moyens de le payer. Elle termine son explication en ajoutant que Dieu n'a pas encore répondu à ses prières, mais elle a la ferme conviction qu'un jour Dieu va frayer un chemin pour la solution à ce problème. Par conséquent elle refuse de laisser la peur prendre le dessus sur sa Foi. Stupéfait et sans voix, des larmes inondent le visage du Docteur Arisson, Dieu est grand ! S’écrie-t-il avec émotion. ll entame alors le récit détaillé des événements qui l'ont conduit jusqu'à elle. Toutes ces choses sont arrivées pour que Dieu réponde à la prière de l’un de ses enfants. Dieu voulait donner à l’éminent professeur dont la carrière était devenue sa seule raison de vivre l’opportunité de sortir de sa route au sens propre et au sens figuré, pour pouvoir donner de son temps à son prochain et secourir ainsi des personnes en difficulté comme cette jeune femme. Quel Dieu admirable nous servons, ses voies sont insondables ! Notre cerveau est trop petit pour comprendre quel chemin Il prendra pour répondre à nos prières. Je suis sûr que cette jeune femme n'a pas imaginé un seul instant que le Docteur Arisson se trouverait un jour chez elle pour manger et se reposer. Cette histoire me rappelle beaucoup celle d'Eli et de la veuve dans la Bible. Dieu ne répond peut-être pas à nos prières selon nos voies, mais il a Ses voies à Lui, et il répond ! Si nous comparons nos vies à un théâtre, nous pourrions voir combien derrière le décor, tel un metteur en scène, Dieu notre créateur fait bouger les choses, les êtres humains, le temps, les circonstances, et ce afin que toutes choses concourent pour notre bien ! Je vais conclure avec rappelant quelle a été l’attitude de la jeune femme dans sa situation, elle a dit au Docteur Arisson que Dieu n'avait pas encore répondu à ses prières, mais qu’elle avait la ferme conviction qu'il allait trouver un chemin pour lui répondre et qu'elle ne laisserait jamais la peur prendre le dessus sur sa foi. Quelle belle attitude lorsqu'on est dans l'attente de Dieu. Son budget était restreint, mais elle n’a pas hésité à donner à manger et à boire à cet homme. À la fin, Dieu a orchestré une connexion divine. Il a été fait à cette femme selon sa Foi. Puisse Dieu nous aide à développer une telle attitude en toutes circonstances. Ne nous arrêtons jamais de faire confiance à Dieu, Ne nous arrêtons jamais de croire au-delà de toute espérance même quand tout autour de nous nous pousse à abandonner. Gardons la foi ! Tout est une question de Foi dans le Seigneur Jésus. Lui il nous entend et Il répond à notre prière ! Que le Seigneur vous bénisse ! Retrouvez-nous sur notre site : www.365histoires.com   J.L. GAILLARD

12/04/2019
0 Poster un commentaire

METTEZ AU SERVICE DES AUTRES LE DON QUE VOUS AVEZ RECU

COMME DE BONS INTENDANTS DES DIVERSES GRACES METTEZ CHACUN AU SERVICE DES AUTRES LE DON QUE VOUS AVEZ RECU   1 PIERRE 4 / 10

 

Samuel Isaac Schreschewsky, appelé plus tard par ses collègues "frère Sherry" pour simplifier, naquit dans une famille juive en Lituanie. Après avoir fait des études à l’école Talmud-Torah à Zythomyr en Russie, il fréquenta l’université allemande de Breslau ; de là il gagna les États-Unis où un chrétien le mit en présence de l’Évangile ; le brillant étudiant israélite accepta Jésus-Christ comme son Sauveur et son Messie, et entendit l’appel pour la mission en Chine. Il connaissait déjà le russe, l’allemand, l’anglais en plus du grec et de l’hébreu. Dès son arrivée en Chine il s’attela à la langue chinoise qu’il posséda bien vite, et comme le besoin urgent d’une traduction de la Bible en langue mandarine se faisait sentir, il fut désigné avec six collègues, pour entreprendre la traduction du Nouveau Testament ; quant à l’Ancien Testament, il en assuma tout seul la traduction en mandarin, sa grande connaissance de l’hébreu lui facilitant considérablement la tâche.

 

J.L. GAILLARD

 

https://static.blog4ever.com/2012/05/698792/artfichier_698792_3441270_201402174416913.jpg


01/04/2019
0 Poster un commentaire

NOTRE DIEU EST AU CIEL ET ....psaume 115/3

LE TEMPS DES MIRACLES N' EST PAS FINI

 

"Ce n'est plus la peine de m'opérer pour enlever la tumeur, car Dieu vient de me guérir"

ce sont là les paroles qu'un jeune garçon adressa à ses parents.

ceux-ci firent faire à  l'hôpital des examens complémentaires, et un diagnostic

inexplicable tomba:

la tumeur avait effectivement disparue

 

NOTRE DIEU EST AU CIEL ET IL FAIT CE QU'IL VEUT .. PS. 115/3

 

histoire tirée du trésor quotidien Y.Gautier

 

https://static.blog4ever.com/2012/05/698792/artfichier_698792_4836685_201505201723554.gif

 

 

 

 


23/03/2019
0 Poster un commentaire

UNE MAIN

Dans un pays pauvre, un professeur demanda à ses élèves de dessiner la chose pour laquelle ils étaient le plus reconnaissants. L'un d'eux dessina une main. Une main ? Quelle drôle d'idée ! A qui était cette main ? Certains élèves disaient : « c'est la main de Dieu grâce à qui nous pouvons encore manger ». D'autres disaient : « c'est celle de quelqu'un qui élève les poules » (Manger un poulet était pour eux un grand luxe). Finalement le professeur demanda à l'élève : — A qui est cette main ? Et l’élève lui répondit : — Mais c'est la vôtre, Monsieur ! Ce professeur avait souvent vu cet enfant seul dans la cour, alors que les autres élèves jouaient tous ensemble sans s'occuper de lui. Alors plusieurs fois, il était venu vers lui et l'avait pris par la main. Et cela avait touché le cœur de l'enfant à tel point que, ce pour quoi il était le plus reconnaissant, était cette main. Et le professeur, lui aussi, était très reconnaissant pour cette main dessinée, qui lui montrait l'importance d'avoir un cœur pour les autres.
J.L. GAILLARD
https://static.blog4ever.com/2012/05/698792/artfichier_698792_4625696_201503034641685.jpg

15/03/2019
0 Poster un commentaire





Profile Calendar by Crazyprofile.com

Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Espace de gestion