LA BONNE SEMENCE


JESUS a payé pour vous

Christ, alors que nous étions encore sans force, au temps convenable, est mort pour des impies.

Romains 5-6

Lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.

Romains 5-8

JESUS a payé pour vous

Un chrétien prêchait la bonne nouvelle de Jésus Christ dans une ville du Canada. Un homme sous l'emprise de l'alcool entra dans la salle et se mit à invectiver les assistants. On essaya de le faire sortir, mais il devint violent et injuria le prédicateur. La police dut intervenir, et un mois plus tard l'homme fut traduit en justice. Comme il ne pouvait pas payer l'amende prévue par la loi, il fut condamné à une peine de quelques semaines de prison.

Le prédicateur assistait à l'audience, et à la fin, il demanda discrètement au juge la permission de payer l'amende. Avec hésitation, celui-ci accepta son offre et dit à l'accusé: – Vous êtes libre. Quelqu'un a payé l'amende pour vous.

– Quelqu'un a payé pour moi? Mais qui voudrait payer pour moi?

– L'homme que vous avez insulté, répondit le juge.

Profondément ému, les larmes aux yeux, l'homme tendit la main au prédicateur et le remercia.

Cette histoire est une leçon pour nous. Ce chrétien n'a pas détourné le cours normal de la justice. Le jugement devait être prononcé sur le coupable. Mais par amour chrétien il a payé l'amende à sa place.

Belle illustration de la manière dont la justice et l'amour de Dieu se déploient. La justice exige la punition du péché, et Dieu ne peut renoncer à sa justice. Mais par amour pour nous, il a envoyé son Fils sur la terre; et Jésus, sur la croix, a subi la punition à la place des pécheurs, à la place de tous ceux qui se tournent vers Dieu, et acceptent son pardon par la foi.

 La Bonne Semence

 

l'agneau de dieu.gif


17/03/2015
0 Poster un commentaire

Bienheureux ceux qui sont purs de cœur

Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai au dedans de vous un esprit nouveau.

Ézéchiel 36. 26

Bienheureux ceux qui sont purs de cœur 

Dans la Bible, le cœur désigne notre être moral, intérieur, en contraste avec le corps. C'est dans le cœur que se forment les pensées, les sentiments, les motivations, c'est là que se prennent les décisions.

Un cœur impur nous éloigne de Dieu. Il nous conduit à faire de mauvais choix, nous entraîne au malheur, à l'amertume, à la mort. Aussi pouvons-nous, comme David, prier: “Crée-moi un cœur pur, ô Dieu! Et renouvelle au-dedans de moi un esprit droit” (Psaume 51. 10).

Dieu donne à celui qui croit au Seigneur Jésus un nouveau cœur avec de nouvelles motivations et un amour nouveau. Il nous appelle alors à vivre cette vie nouvelle en nous purifiant de tout ce qui, en nous, s'oppose à sa volonté: la jalousie, l'orgueil, le ressentiment, la débauche, l'avarice… Un cœur pur, c'est un cœur tourné vers Dieu en heureuse relation avec lui, dans son amour et sa lumière.

La promesse est très belle: ils verront Dieu. Il ne s'agit pas ici du regard rapide que l'on porte sur ceux qu'on croise dans la rue. De plus, Dieu est invisible. Mais Jésus, Dieu devenu homme, nous l'a révélé. Lisez les évangiles et vous serez amenés, comme les disciples du Christ à Emmaüs, à vous écrier avec joie: “Notre cœur ne brûlait-il pas au-dedans de nous, lorsqu'il nous parlait en chemin, et qu'il nous ouvrait les Écritures?” (Luc 24. 32). C'est cela voir Dieu, non pas seulement avec un cœur pur, mais avec un cœur heureux qui “brûle” d'amour pour Jésus, maintenant et pour toujours: “ils verront Dieu”. Quel bonheur!

 

La Bonne Semence

bebe dans arome.png

 


02/03/2015
0 Poster un commentaire

La foi est l'assurance de ce qu'on espère

La foi est l'assurance de ce qu'on espère, et la conviction de réalités qu'on ne voit pas.

Hébreux 11. 1

Qu'est-ce que la foi?

Dans la Bible, le terme “foi” n'a pas toujours exactement la même signification.

– La foi, c'est croire, c'est l'entière confiance en Jésus Christ, le Fils de Dieu, le seul “médiateur entre Dieu et les hommes”(1 Timothée 2. 5). “Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé” (Actes 16. 31). “C'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi” (Éphésiens 2. 8).

– La foi n'est pas seulement un point de départ, elle est la raison de nos prières. Ainsi, les disciples demandaient au Seigneur: “Augmente-nous la foi” (Luc 17. 5). Par elle, le croyant s'en remet à Dieu, le reconnaissant comme fidèle et puissant pour tenir ses promesses. “Qu'il demande avec foi, sans douter en rien” (Jacques 1. 6).

– Elle est aussi le mobile et la force de la vie du croyant. L'apôtre Paul déclare: “Nous marchons par la foi, non par la vue” (2 Corinthiens 5. 7). Elle est donc une énergie intérieure qui nous fait avancer. Paul voulait rencontrer les chrétiens de Rome pour que tous soient encouragés ensemble, “chacun par la foi qui est dans l'autre”(Romains 1. 12).

– La foi englobe enfin toute la vérité chrétienne, c'est ce que nous devons croire fermement. Nous sommes appelés à “combattre pour la foi qui a été une fois enseignée aux saints” (Jude 3). Au terme de sa vie, Paul pouvait dire: “J'ai gardé la foi” (2 Timothée 4. 7).

La foi, ce n'est donc pas simplement croire que Dieu existe, c'est un lien permanent avec lui.

 La Bonne Semence

 

enfant et livre anime.gif


28/02/2015
0 Poster un commentaire

Seigneur, si tu veux, tu peux me rendre pur

Un lépreux vient à lui et, à genoux, le supplie en lui disant: “Si tu veux, tu peux me rendre net”. Jésus, ému de compassion, étendit la main, le toucha, et lui dit: “Je veux, sois net”. Aussitôt la lèpre se retira de lui; et il fut net.

Marc 1. 40-42

Seigneur, si tu veux, tu peux me rendre pur

Au temps où Jésus était sur la terre, une personne atteinte de la lèpre était exclue de la société. Elle devait se tenir à l'écart et signaler de loin sa présence pour éviter tout contact avec ceux qui n'étaient pas malades. Pourtant, malgré l'interdit, l'homme lépreux (dont l'histoire nous est rapportée dans les versets du jour) s'approche de Jésus. Est-ce à cause de sa situation désespérée? Est-ce parce qu'il a confiance en lui et pressent qu'il peut le guérir? Le texte ne le dit pas mais nous montre son courage qui surmonte les obstacles.

“Si tu veux, tu peux me rendre pur”, dit-il à Jésus. Il est certain que Jésus a la puissance de le guérir, mais il le sollicite avec humilité.

Jésus est ému de compassion. Il ne s'éloigne pas, il ne repousse pas l'homme souffrant. Au contraire, avec un geste d'amour il le touche et le guérit par une parole: “Je veux, sois net”.

Dans la Bible, la lèpre est un symbole du péché qui nous salit et nous avilit. Peut-être, comme cet homme, souffrons-nous parce que le péché a gâché notre vie. Alors, comme lui, allons à Jésus et demandons-lui avec foi et humilité: “Seigneur, si tu veux, tu peux me rendre net”. Il n'attend que cela, il le fera.

Amis chrétiens, face à toutes les exclusions, savons-nous dire à ceux que nous côtoyons que Dieu n'écarte personne? Il donne à chacun de ceux qui croient en lui, sans exception, le pardon de ses péchés et une nouvelle dignité: celle d'enfant de Dieu.

La Bonne Semence 

 

homme chargé de son péché.jpg


25/02/2015
0 Poster un commentaire

Soyez miséricordieux,

Soyez miséricordieux, comme aussi votre Père est miséricordieux.

Luc 6. 36

Bienheureux les miséricordieux (5)

Dans la Bible, la miséricorde désigne la capacité à être touché par la souffrance de l'autre et à agir en conséquence. Il est parlé de “la profonde miséricorde de notre Dieu” (Luc 1. 78), qui nous invite à être saisis nous aussi par la souffrance des autres, pour aider à soulager la misère de notre prochain. Le Christ a réalisé concrètement ce qu'exprime le nom de Dieu: “miséricordieux et faisant grâce,… grand en bonté et en vérité” (Exode 34. 6).

Cette béatitude paraît simple à comprendre, même si elle ne cadre pas avec l'image du bonheur un peu égoïste que nous nous faisons souvent. Notons toutefois que la miséricorde de Dieu à notre égard ne dépend pas de la nôtre envers les autres. Plusieurs versets de la Bible prouvent clairement le contraire. L'amour de Dieu, sa grâce et sa miséricorde viennent toujours les premiers. “Nous, nous aimons parce que lui (Dieu) nous a aimés le premier” (1 Jean 4. 19).

Il ne s'agit pas d'une sorte de contrat avec Dieu: si je fais plus ou moins héroïquement preuve de miséricorde envers les autres, Dieu devra me faire miséricorde! Non, c'est plutôt que nous ne pouvons pas connaître la miséricorde divine sans être miséricordieux, sensibles à la misère qui nous entoure.

La miséricorde a été au centre de la vie et de l'enseignement du Seigneur Jésus. Il l'a continuellement exercée envers les souffrants, il était ému de compassion, il les guérissait. Il invite tous ceux qui croient en lui à suivre ses traces et ainsi à montrer quelque chose de ce que Dieu est.

La Bonne Semence 

 

bapteme.gif


23/02/2015
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser